eur
Présentation

L’association Diaspora Arménie-connexion naît en 1999 à l’initiative de cinq amis, animateurs, sensibilisés aux conditions d’éducation précaires des enfants des villages d’Arménie.
Fondée dans le cadre de la loi du 1er juillet 1901, la DA-connexion se retrouve dotée de la personnalité morale et lui donne ainsi une existence juridique.

C’est lors de l’été 1999, à Ardachavan, que le premier centre a démarré.  Petite bourgade située à 50 kms de la capitale d’Arménie, Erevan, l’équipe de jeunes animateurs encadrent, pour la première année, près de 160 enfants âgés de 5 à 14 ans sur une période de 3 semaines.

Depuis cette date, l’association DA-connexion a beaucoup progressé. Elle compte désormais plusieurs dizaines de membres en France répartis sur tout le territoire. Si l’impulsion des activités est donnée par Paris, Valence, Lyon, Marseille, Dijon, Strasbourg, Mulhouse, Lille comptent des bénévoles ayant participé aux projets hhumanitaire. Quelques membres sont également répartis dans le reste du monde : Etats-Unis, Australie, Belgique, Pays-Bas, Angleterre.

Depuis sa création, les projets ont été menés dans onze villages d’Arménie et du Karabagh. Toutes ces actions permettent à la DA-connexion de revendiquer une triple vocation, à la fois sociale, humanitaire et culturelle toujours axée vers les enfants.

Ces dernières années, grâce à la motivation de bénévoles ayant participé au projet d’été, l’association s’est développée, en créant des antennes à l’étranger :

- 2003: création de la branche anglaise, DA-connection United Kingdom.
Le Bureau est basé à Londres.

- 2007 : création de la branche arménienne, DA-connexion Hayastan.
Le Bureau est basé à Yerevan.

- 2008: création de la branche espagnole, DA-conexión España.
Le Bureau est depuis, suspendu.

C’est avec l’ensemble des ses membres que l’association DA-connexion prépare ses projets en Arménie et au Karabagh au profit des enfants.

Le projet de DA-connexion repose essentiellement sur l’éveil de l’enfant d’Arménie. Il s’inscrit dans une perspective à long terme, sa finalité essentielle étant de s’identifier au développement humain durable de l’Arménie. Il est conçu comme une ouvre à réaliser grâce à la promotion des liens culturels entre la République d’Arménie, la France ainsi que l’Union Européenne et la diaspora arménienne, renouant de ce fait avec des traditions anciennes.

Afin de remplir ses objectifs, DA-connexion s’attache avant tout à travailler pour l’amélioration des conditions de vie et d’éveil des enfants des villages d’Arménie. Cette démarche s’incarne par des activités inscrites autour de trois axes : d’une part, un programme de reconstruction et de rénovation de bâtiments destinés à l’éducation ; d’autre part, l’organisation de centres aérés dans plusieurs villages. Ceux-ci offrent la possibilité à des jeunes de 5 à 14 ans de découvrir de façon ludique leur environnement, d’exercer leurs talents artistiques, de se sensibiliser à d’autres langues comme le français ou l’anglais et d’apprendre à manier matériaux et matériels jusqu’alors inconnus ; et finalement par la mise en place d’une équipe de jeunes médecins qui se déplacera dans chacun des centres aérés pour sensibiliser les jeunes enfants et leurs parents aux règles d’hygiènes tout en établissant un premier bilan de l’état sanitaire des villages concernés.

L‘organisation des centres aérés est l’occasion de créer une rupture avec le quotidien des enfants et de leur donner une véritable opportunité d’épanouissement de même qu’un élargissement réel de leur perception du monde environnant trop souvent limitée aux tâches quotidiennes et réduites en perspective en raison des conditions de vie difficiles. De telles expériences à l’âge où la conscience se forme sont tout à fait porteuses d’enrichissement culturel et intellectuel pour ceux qui auront un jour ou l’autre le destin de la région et peut-être du pays entre les mains.

Il est important de préciser que cette aventure est un réel partage, entre l’aide apportée et l’enrichissement personnel tiré par les jeunes bénévoles, du contact avec les villageois. En effet, chaque membre ayant participé à l’une des campagnes peut témoigner des enrichissements personnels en raison des contacts et des échanges avec des hommes et femmes de traditions culturelles différentes et de modes de vie souvent bien éloignées de la vie à l’occidentale.

DA-connexion envisage une expansion à moyen terme dont la première étape est la fondation d’une structure d’encadrement basée de manière permanente à Erevan. Dans ce but, l’association cherche à former un personnel local d’animateur et de gestion. Les actions gagneraient ainsi en continuité et seraient infiniment plus faciles à pérenniser. Parallèlement, la mobilisation d’Européens en liaison ou non avec la diaspora procède d’une logique de recrutement d’animateurs et de développement du champ d’influence de DA-connexion à l’échelle européenne.

Si ces perspectives peuvent paraître ambitieuses, deux séries de facteurs témoignent de leur légitimité. En premier lieu, l’esprit de rigueur qui imprègne chacun des membres. En ce sens, les membres de l’association s’obligent au respect de procédures internes codifiées, ce qui permet un travail transparent et rationnel. De ce fait, l’Association s’est dotée de moyens, lui permettant de supporter une extension du champ et de l’ampleur des activités. En second lieu, l’implication personnelle de tous et la subdivision en départements spécialisés dans des domaines spécifiques fait de DA-connexion une association de cellules actives et donc un organisme flexible, dynamique et aux larges ressources. Ainsi, c’est à juste titre si cette dernière peut affirmer qu’elle est non pas un projet à venir mais un projet d’avenir.