eur
Témoignages

Souvenirs d’Arpi, 2015

La campagne d'été en Arménie permet, en seulement quelques semaines, de découvrir la splendeur des paysages, l'incroyable hospitalité des Arméniens et surtout la joie de vivre des enfants. Ce voyage permet de s'immiscer dans la culture arménienne, dont l'histoire a tellement de choses à raconter. J'ai participé au projet d'animation de la campagne qui, selon moi, permet d'apprendre à travailler avec une équipe, d'explorer sa créativité et d'avoir un contact merveilleux avec des enfants qui, eux aussi vous apprendront pleins de choses! Je souhaite à tous de vivre une telle expérience qui restera gravée dans nos mémoires!

Loussine, 19 ans, bénévole

Poème aux enfants d’Arménie

A Patvakan, Gema, Achod et les autres… Auprès d’eux, peut-être dormais-je peu mais je rêvais au moins… Peut-être avais-je froid mais j’étais enveloppée par leurs élans de tendresse, leurs sourires espiègles et leur ingéniosité d’enfant. Peut-être étais-je loin de ma culture mais plus près de la réalité, le regard rajeuni et les épaules délestées de leurs préoccupations vaines. En les côtoyant, j’ai compris que si malgré les souffrances, les injustices et les drames, le monde continue à être monde, c’est car il puise dans la lumière des yeux des enfants, l’espoir et l’innocence qui permettent de croire et d’avancer.

Marie, 23 ans, bénévole

Souvenirs de Sos, 2012

Cette expérience m’a beaucoup apporté d’un point de vue personnel. Tout d’abord la rénovation a été une réussite : la salle était très belle lorsque l’on est parti et j’ai beaucoup appris sur la gestion du chantier (matériel, temps et ouvriers). Cette mission m'a donné des responsabilités, nous avions un but, et nous devions tous ensemble le mener à bien. Ensuite l’humanitaire est un bonheur quand on prend du plaisir à donner et qu’on apprend à recevoir. Cela permet de s’ouvrir à une population qui n’a pas la même culture mais avec qui on partage des valeurs. Etre logé à l’intérieur du village dans lequel on agit, permet de nombreux échanges avec différents personnages du village le maire, les professeurs mais aussi les enfants et les commerçants (...)

Vivre trois semaines avec un groupe peut être éprouvant, il faut apprendre à respecter l’intimité de chacun et son caractère. Mais une fois que chacun a trouvé sa place, on vit des moments forts tous ensemble. Des liens se créent autour de souvenirs et d’émotions communes. On peut partir quinze fois au même endroit, si le groupe est différent, ça ne sera jamais pareil. A Sos, tous les bénévoles étaient venus pour de l’humanitaire et s’y sont tenus jusqu’au bout. Il y avait une super ambiance, nous étions très soudés. Nous avons vraiment vécu l’aventure à 15. Ce séjour est marqué par Vasken qui chante sur le chantier, le Coco Jango de Johan, Coralie qui ronfle, la chanson avant le repas, les holovats, le toboggan naturel dans une rivière, les genatzs et mille autres choses inoubliables.

Zoé, 19 ans, bénévole

Souvenirs de Mets Mantach, 2012

Habituée à mon confort européen et à une vision des choses simple et ordonnée, je me suis lancée dans l’expérience la plus importante de ma vie à ce jour: partir avec la DAC en voyage humanitaire en Arménie. L’Arménie, ce pays surprenant, attachant, magnifique, différent mais surtout éblouissant de culture et de diversité, m’a littéralement adopté tout comme moi je l’ai intégré dans ma vie! Ce séjour dans le village de Mets Mantach, à quelques km de la capitale, a été une période magique et déstabilisante. Je me suis laissée guider par les Arménien/ne(s) et j’ai profité du séjour jusqu’à ne plus pouvoir penser à autre chose que ce que je vivais à l’instant présent. J’ai profité et enregistré chaque minute passée avec les enfants, avec mes amis, lors des excursions, des week-ends…

Durant ces trois semaines, le travail des bénévoles est varié et complet. Le travail en animation a été incroyablement riche et fort car l’échange avec les enfants est sensationnel. Les journées passées à leurs côtés à organiser et orchestrer des activités sur le thème de Jeux Olympiques furent mémorables. D’activités manuelles telles que la création de fresques, de peintures, de dessins sur ce thème, aux activités physiques sous formes de grands jeux et d’ateliers, nos journées étaient dynamiques et intenses. Les quelques 150 participants à notre centre aéré, nous ont fait découvrir une joie de vivre et un bonheur qui leur est propre. Le groupe chargé de la rénovation a également effectué une mission intégrale en remettant à neuf 3 salles de classe de l’école maternelle du village. Du ponçage à la peinture en passant par la pause d’un système de chauffage, leur travail a été efficient et complexe. Une bonne humeur et un sentiment d’entraide étaient au rendez-vous entre les bénévoles mais aussi avec des locaux venus aider.

La vie en groupe a également été une expérience des plus enrichissantes ponctuée de découvertes et de rencontres plus intéressantes les unes que les autres ! L’action de l’association est très appréciée par les populations qui nous ont accueillis les bras ouverts. L’expérience que propose la DAC est unique et sensationnelle et je souhaite à quiconque de pouvoir vivre de similaires aventures !

Pauline, 21 ans, bénévole

Souvenirs de Mets Mantach, 2011

Premier contact avec l’Arménie de l’avion : la vue de grandes plaines arides et de hautes montagnes parsemées de tâches d’ombres, qui abritent de temps à autre quelques îlots de verdure. L’aéroport de Yerevan est plus moderne que ce à quoi je m’attendais (...)

Nous avons organisé le planning des activités de telle sorte que chacun puisse s’occuper à tour de rôle de chaque tranche d’âge. Aujourd’hui je me suis chargé du groupe des 6-7 ans avec Tamara et Tina. Des petits bouts de chou qui donnent envie de se dépenser en imagination et en énergie pour leur faire découvrir des activités auxquelles ils ne sont pas accoutumés (...)

Avec l’aide d’Anne, nous avons peint et décoré des têtes de rois et de reines pour le spectacle final puis nous avons préparé le grand jeu des Olympiades. Nous avons réalisé un gigantesque twister en cousant sur un drap noir des ronds colorés et des banderoles aux couleurs de l’Arménie (...) Hier matin, dernière escapade en camion pour aller faire une randonnée en montagne à quelques km seulement de Mets Mantach. Encore une folle équipée en chansons ! L’ascension était rude étant donné l’altitude mais la vue grandiose, une fois parvenus au sommet !(...) Les deux salles de l’école maternelle à rénover ont beaucoup changé : le sol a été entièrement refait, les fenêtres changées et les murs recolmatés et repeints.

Paul, 31 ans, bénévole